Les Dragons d'Asgard


 
AccueilAccueil  AgendaAgenda  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Capacitaire Invités, inscrivez-vous et présentez-vous ! Vous aurez alors accès à l'intégralité des rubriques du forum ! cheers
Pas de ventes ni de questions de maintenance dans le Tchat, le forum est là pour ça... pabo
cheers Pensez à vous inscrire sur la carte des Dragons ! cheers
Partagez | 
 

 VHD du lapin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le russe
Nobles Fils d'Asgard et Hauts Conseillers du Chef


Nombre de messages: 3298
Masculin Age: 34
Localisation: nord (cambrai)
Emploi: aide-soignant
Loisirs/Humeur: terrariophilie - chasse
Date d'inscription: 31/10/2005

MessageSujet: VHD du lapin   Dim 29 Jan 2006, 01:47

Puisque j'ai posté un sujet sur la myxomatose, autant en faire de même sur la maladie qui est devenue, à l'heure actuelle, la plus importante chez le lapin puisque -quasiment dans 100 % des cas- les lapins n'ont plus le temps de contracter la myxomatose et meurent du VHD (en une semaine les colonies de lapins de garenne peuvent être quasi-réduites à néant sur plusieurs centaines d'hectares).

La première fois que je l'ai observée (ses ravages plutôt) ce devait être en 1993 ou 1994 lors d'une partie de chasse où nous avions retrouvé 5 cadavres "frais" dans une parcelle de quelques hectares. Ces cadavres étaient soit allongés (comme foudroyés en pleine course) ou alors "gîtés" (position normale du lapin au repos). Comme je le disais ces corps étaient encore raides -donc frais (la rigidité cadavérique disparaissant finalement relativement vite avec le pourrissement)- et présentaient quasiment tous un épistaxis (saignement de "nez"), aucun autre signe de la maladie n'était visible sans autopsie.
Cette année-là, l'épidémie fut particulièrement virulente puisque tous les élevages du village furent touchés.

Depuis, chaque année la maladie refait une apparition vers fin septembre - début octobre. Les comptages que j'effectue en été sont excellents (l'année dernière 45 lapins comptés sur seulement trois sites), mais le tableau de chasse est minable (un seul lapin voire, comme cette année, aucun tué pour moi).
Ces pics observés ne sont toutefois plus aussi meurtriers pour les élevages de mon bled (je ne parle que de mon coin car je connais très précisément la situation, j'imagine qu'ailleurs c'est pareil) parce que les lapins sauvages ne sont plus aussi nombreux depuis dix - quinze ans, n'ayant réussi à reconstituer entièrement la population initiale et devant malgré tout subir les assauts du VHD chaque année.
Et pour les années où le VHD se fait moins présent (comme cette année) la myxomatose refait surface ! ... merci !


Vaccin contre le maladie hémorragique virale (VHD)


La maladie hémorragique virale (VHD) est une pathologie spécifique du lapin européen due à un calicivirus (RHDV) qui a été décrite pour la première fois en Chine en 1984 et est présente de manière endémique en Belgique depuis 1990. La maladie a été observée en France un peu plus tard. Cliniquement, la VHD, sous sa forme aiguë, se traduit par l'apparition brutale de fortes mortalités (70 à 99%) dans des clapiers industriels ou artisanaux sans signes cliniques notables [ces valeurs sont identiques chez le lapin de garenne sauvage où il est fréquent de ne plus en rencontrer suite à une épidémie]. Le plus souvent, les animaux sont retrouvés morts avec des traces d'épistaxis se limitant souvent à une simple tache de sang au niveau des narines. La VHD se transmet par contacts directs ou indirects avec des matières fécales virulentes (fourrages souillés, ...). L'homme peut être un vecteur mécanique du virus. Les lapins sauvages constituent un réservoir continu. La sensibilité des animaux varie fortement avec l'âge. Avant l'âge de 4 semaines, les lapereaux ne développent aucun signe clinique. Entre la quatrième et la dixième semaine, la sensibilité augmente rapidement et devient maximale chez les animaux âgés de plus de 10 semaines. Cette résistance relative des lapereaux est indépendante de leurs statuts immunitaires. Le diagnostic se fait généralement à l'autopsie par observation des lésions typiques de la VHD à savoir une forte hépatite diffuse nécrosante associée à de très nombreuses zones hémorragiques diffuses au niveau du thymus, des poumons et de la trachée. Le RHDV est un virus qui n'a jamais pu être cultivé in vitro. Dès lors, tous les vaccins disponibles actuellement sont issus de broyats d'organes infectés et inactivés. En règle générale, il est admis que les animaux sont protégés contre la maladie dès 7 jours après une vaccination par voie sous-cutanée. La mise en route d'une vaccination d'urgence en début d'épidémie dans un élevage permet de réduire les pertes dues à la VHD. En cas de forte pression d'infection, il est conseillé de pratiquer une primo-vaccination à l'âge de 1 mois, une vaccination de rappel à l'âge de 2 mois et un rappel tous les 6 mois. En effet, ces dernières années, une tendance à l'apparition de cas précoces de VHD a été signalée. En cas de pression d'infection moindre, la primo-vaccination est effectuée à l'âge de 8 semaines avec des rappels tous les 6 mois. Il est possible de vacciner au même moment les lapins contre la myxomatose et contre la VHD mais les vaccins doivent impérativement être administrés séparément.

HEBOVAK 88T (Eurovet)
virus VHD inact: 2 x 10exp 5 DL50
vaccin lyophilisé et solvant injectable sc, im, iv
Posologie:
lapin (âge > 2 m): 1 dose/animal
Revac: après 6 m
flacon 10 doses
R/
Revenir en haut Aller en bas
 

VHD du lapin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» mon lapin tremble
» Conseille et comment faire l'élevage du lapin
» Comment s'occuper de son premier lapin nain?
» urgent lapin qui saigne !!
» le lapin punk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dragons d'Asgard :: Les Dragons d'Asgard : Les espèces (Signalétique obligatoire pour les espèces soumises à CDC) :: Rongeurs :: Autres petits mammifères : furets, écureuils, lapins...-