Les Dragons d'Asgard


 
AccueilAccueil  AgendaAgenda  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Capacitaire Invités, inscrivez-vous et présentez-vous ! Vous aurez alors accès à l'intégralité des rubriques du forum ! cheers
Pas de ventes ni de questions de maintenance dans le Tchat, le forum est là pour ça... pabo
cheers Pensez à vous inscrire sur la carte des Dragons ! cheers
Partagez | 
 

 L'elevage des Pucerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sim01
Gardien Vigilant de L'Ordre des Chevaliers-Dragons


Nombre de messages: 672
Masculin Age: 25
Localisation: Belley(01)
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 14:10

Puceron

Généralités


Nom latin: Aphis fabae Scopoli (puceron noir), Acyrtosiphom pisum Harris (puceron vert)
Nom français : pucerons
Non anglais : Black bean aphid (puceron noir), Bean aphid, Beet leaf aphid .
Nom allemand : Schwarze Bohnenblattlaus, Schwarze Rübenblattlaus (puceron noir)




Les pucerons, appelés aphidiens par les scientifiques, sont des insectes de petite taille, vivant en colonie sur les plantes et munis d'un appareil piqueur et suceur pour se nourrir de sève.
En horticulture, ils sont considérés comme nuisibles et sont parfois combattus à l'aide de leurs prédateurs naturels, les coccinelles.
Certaines espèces de fourmis peuvent en réaliser l'élevage, elles se nourrissent du miellat excrété par les pucerons.
Ils sont classés dans l'ordre des Homoptères (qui signifie en grec « Ailes semblables »). Les individus ailés présentes quatre ailes délicates transparentes, repliées en toit sur l'abdomen au repos, la paire postérieure beaucoup plus petite que la paire antérieure. Beaucoup de pucerons ne sont pas ailés. Ils se reconnaissent tous à leur corps rebondi, aux pattes et aux antennes longues et fines, et à deux appendices en forme de verrues ou de tubes selon les espèces à l'extrémité de leur corps. Ces cornicules, comme les appellent les savants, servent à sécréter un liquide sucré, résidu de la digestion de la sève, fort apprécié des fourmis.


Description



Le corps est trapu, environ 2 mm de long, noir mat. Les ailés sont plus allongés, la tête et le thorax sont noir brillant. Les antennes ne dépassent pas 2/3 de la longueur du corps. Les femelles (ovipares) ont des tibias postérieurs renflés caractéristiques

Reproduction


Le pucerons ont une reproduction très spécial (parthénogenèse) ce sont presque toutes des femelles. Les males voient leur population s’accroît avec l’arrive des températures + fraîche. La façon la plus simple pour avoir un élevage constant c de maintenir une température entre 20 et 25 degrés pour faire un cycle continue.
Autre particularité du pucerons le miellat (déjection très sucrée) attention alors au problème de diabète chez les animaux.
La composition du miellat est de : glucose à 90% et des acides aminés
Les pucerons passent l'hiver sous forme d'œuf. Dès les premiers beaux jours, sortent de ces œufs des femelles sans ailes, appelées fondatrices, qui donnent naissance directement à de jeunes larves. Chacune pouvant accoucher de trente à quatre-vingt jeunes, toujours des femelles, se reproduisant dès l'âge de huit à dix jours, les colonies peuvent connaître une croissance exponentielle et envahir très rapidement les cultures en l'absence de régulation naturelle. Dix générations de femelles sans ailes peuvent se succéder : la descendance théorique d'une femelle fondatrice au bout de quelques mois serait des milliers de milliards d'individus (30 à la puissance 9).
Quand la colonie est devenue trop nombreuse sur la plante, ou qu'il est temps de migrer vers une nouvelle espèce nourricière, des femelles ailées apparaissent. Les pucerons se disséminent ainsi, et chaque femelle ailée donne naissance à de nouvelles larves vivantes, sans ailes, mais toujours des femelles. A l'automne, quand la nourriture se fait de plus en plus rare et que la température commence à baisser, une nouvelle génération de femelles ailées apparaît. Elles donnent naissance à une génération de mâles et de femelles ailés, qui s'accouplent normalement. Durant tout le cycle annuel, qui peut comporter de nombreuses génération, c'est la seule fois qu'intervient une reproduction croisée. Les femelles fécondées pondent alors des œufs destinés à passer l'hiver qui donneront naissance aux nouvelles femelles fondatrices. Ces oeufs sont particulièrement gros et bien protégés. Le puceron du pommier en pond de 6 à 14, celui du chou de 2 à 4 seulement.

Ce cycle est encore plus compliqué chez certaines espèces, en particulier celles qui provoquent des galles.
La forte capacité d'expansion des populations de puceron est due à la succession de femelles parthénogénétiques (se reproduisant sans fécondation par un mâle) et vivipares (donnant naissance à des petits vivants sans passer par le stade de l'oeuf). Avec beaucoup de patience et un peu de chance, on peut observer la naissance d'un puceron sortant de l'extrémité abdominale de sa mère, alors que celle-ci pompe tranquillement la sève nourricière sur son rameau.
Quand la colonie est devenue trop nombreuse sur la plante, ou qu'il est temps de migrer vers une nouvelle espèce nourricière, des femelles ailées apparaissent. Les pucerons se disséminent ainsi, et chaque femelle ailée donne naissance à de nouvelles larves vivantes, sans ailes, mais toujours des femelles. A l'automne, quand la nourriture se fait de plus en plus rare et que la température commence à baisser, une nouvelle génération de femelles ailées apparaît. Elles donnent naissance à une génération de mâles et de femelles ailés, qui s'accouplent normalement. Durant tout le cycle annuel, qui peut comporter de nombreuses génération, c'est la seule fois qu'intervient une reproduction croisée. Les femelles fécondées pondent alors des œufs destinés à passer l'hiver qui donneront naissance aux nouvelles femelles fondatrices. Ces oeufs sont particulièrement gros et bien protégés. Le puceron du pommier en pond de 6 à 14, celui du chou de 2 à 4 seulement.
Ce cycle est encore plus compliqué chez certaines espèces, en particulier celles qui provoquent des galles.
La forte capacité d'expansion des populations de puceron est due à la succession de femelles parthénogénétiques (se reproduisant sans fécondation par un mâle) et vivipares (donnant naissance à des petits vivants sans passer par le stade de l'oeuf). Avec beaucoup de patience et un peu de chance, on peut observer la naissance d'un puceron sortant de l'extrémité abdominale de sa mère, alors que celle-ci pompe tranquillement la sève nourricière sur son rameau.

Les premiers naturalistes étaient très perplexes devant des animaux qui se reproduisaient si vite sans qu'ils puissent voir le moindre accouplement, à une époque où la génération spontanée commençait seulement à être remise en question. Réaumur avait étudié ces insectes au début du XVIIIe siècle et n'avait pu résoudre la question ; mais il avait donné la méthode pour y parvenir. Il fallait isoler un petit dès sa naissance pour observer si, parvenu à l'état adulte, il se reproduisait sans aucun contact avec ses congénères.
Charles Bonnet, citoyen de Genève, parvient en 1740, à l'âge de 20 ans, à mener cette expérience à son terme. Il isole un puceron du fusain qui donne finalement naissance à 95 petits. La reproduction virginale (que les savants ont depuis rebaptisé bien moins poétiquement parthénogenèse) des pucerons est prouvée, et va susciter de nombreux débats chez les scientifiques comme chez les philosophes du siècle des Lumières.
Réaumur déclare que la reproduction des pucerons est peut-être « la plus grande singularité que l'histoire naturelle nous ait fait voir jusqu'ici, une singularité intéressante pour les physiciens, et même pour les métaphysiciens, et très propre à justifier l'emploi du temps passé à observer les plus petits insectes ».
Pourtant, même s'ils peuvent pulluler, les pucerons restent bien moins nombreux que le laisse prédire leur natalité explosive. C'est qu'ils se heurtent à deux limites : la nourriture disponible fournie par les plantes, et le cortège des êtres vivants qui vivent à leurs dépens.
Culture des pucerons


Prendre des copeaux de pins. Laissez tremper une journée pour bien les imbiber. Dans des jardinières, on sème des petits pois fourragers dans ces copeaux.
(On prend des copeaux plutôt que de la terre pour éviter d'amener les insectes ou les vers qui s'y trouveraient.)
Dès que les petits pois ont germé, on place la jardinière à côté d'une autre déjà contaminée par des pucerons ou on fait un prélèvement avec une branche contamine (on dépose les pucerons sur nos plants avec l’aide d’une brosse a dent par exemple )
Si l'on regarde de près une tige de ces petits pois, on s'aperçoit bien vite du nombre impressionnant de pucerons.
On peut ensuite couper la tige pour donner à manger aux dendrobate
La plante convenant le mieux à l'élevage des pucerons est la fève des marais ( Vicia faba L.). Afin de réaliser les semis, nous avons utilisé des petits pots carrés (dimension :8 cm X 8 cm et 7cm de hauteur). Deux graines sont semées par pot. Il faut veiller à ce que chaque graine soit recouverte de + 1 cm de terreau ou de copeaux de pins.
Les pucerons élevés sur cette plante sont les gros pucerons verts du pois (Acyrtosiphom pisum Harris), et qui se laissent choir facilement de la plante dés qu'on les brosse.

Un autre puceron, noir (Aphis fabae Scopoli), peut lui aussi vivre sur la fève mais il s'y accroche fermement et est donc moins convenable pour l'élevage.
L'infestation des fèves se fait quand les plantes ont : + 4 cm, soit autour d'une semaine après le semis. Les pots infestés doivent être régulièrement arrosés de façon à ce que le terreau reste toujours humide et placés dans un endroit bien éclairé mais pas trop chaud.
La récolte peut débuter une semaine après l'infestation. Si l’on veut prolonger l’élevage, les semis doivent être réalisés régulièrement, trois fois par semaine, afin de disposer d'un assortiment de plantes prêtes à être infestées, de plantes sur lesquelles se multiplient des pucerons et enfin, de fèves abondamment infestées pour récolter des pucerons qui serviront à ré-infester des nouvelles plantes et à nourrir les coccinelles. La nourriture artificielle était destinée à simplifier l’élevage.
Les pucerons sont récoltés en secouant légèrement les fèves de manière à faire tomber les pucerons dans un récipient; on peut également couper les tiges puis les brosser au pinceau



Principaux problèmes


Le pucerons est une espèce très envahissante (sachant que 24 heures suffisent pour qu’un œuf passe a l’adulte mature) une femelle peut donner naissance a 1 million de jeunes en une semaine, ça donne matière à reflextion...




Le plus dur concernant les graines de fèvesou de pois est de trouver des graines nont traitées (surveiller pes paquest a l'achat la mention est obligatoire)

Attention : certains pucerons vivant sur des lauriers sont toxiques de par la sève qu'il ponctionnet dasn les plantes sur lesquelles ils vivnet, ne surtout pas employer ces pucerons ni ceux trouvé a proximité de lauriers.

Fiche réalisée par philippeb 93 et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le Dim 15 Jan - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sim01
Gardien Vigilant de L'Ordre des Chevaliers-Dragons


Nombre de messages: 672
Masculin Age: 25
Localisation: Belley(01)
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 14:11

Avec l'accord de Philippe93 ;)Et merci a lui!

Cette fiche est tres utile pour les gens qui elevent des dendros!
Si vous avez des questions sur les Dendrobates,n'hesitez pas a en poser dans la section amphibiens Wink

@++
simon
Revenir en haut Aller en bas
Thorrshamri
Fondateur du Forum - INDISPONIBLE


Nombre de messages: 30910
Masculin Age: 42
Localisation: Caen (14),Northmannland
Emploi: Eleveur amateur de geckonidés rares
Loisirs/Humeur: Distributeur officiel du coup de marteau dans la gueule
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 18:21

Je pense aussi que ça peut servir pour d'autres petits batraciens et des lézards de très petite taille,des juvéniles geckonidés ou anolis par exemple.Merci en tout cas . Wink

__________________________________________________________________

La Nature ne s'arrête pas aux vitres d'un terrarium.
Revenir en haut Aller en bas
le russe
Nobles Fils d'Asgard et Hauts Conseillers du Chef


Nombre de messages: 3298
Masculin Age: 34
Localisation: nord (cambrai)
Emploi: aide-soignant
Loisirs/Humeur: terrariophilie - chasse
Date d'inscription: 31/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 21:19

Bon, je vais peut-être avoir l'air con mais, le puceron vert a un nom totalement différent du noir (Aphis fabae scopoli (puceron noir), Acyrtosiphom pisum harris (puceron vert)), ils sont si éloignés ? Je les aurais cru plus proches. A vrai dire, je pensais même qu'il s'agissait d'une même espèce ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Taipan
Membre Banni


Nombre de messages: 222
Age: 69
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 21:53

merci pour cette fiche!
mon voisin me fait ch*** et pour me venger je vais lui pourrir ses rosiers! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Thorrshamri
Fondateur du Forum - INDISPONIBLE


Nombre de messages: 30910
Masculin Age: 42
Localisation: Caen (14),Northmannland
Emploi: Eleveur amateur de geckonidés rares
Loisirs/Humeur: Distributeur officiel du coup de marteau dans la gueule
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Dim 15 Jan - 23:37

le russe a écrit:
Bon, je vais peut-être avoir l'air con mais, le puceron vert a un nom totalement différent du noir (Aphis fabae scopoli (puceron noir), Acyrtosiphom pisum harris (puceron vert)), ils sont si éloignés ? Je les aurais cru plus proches. A vrai dire, je pensais même qu'il s'agissait d'une même espèce ... scratch
Oh non,y'en a un paquet,d'espèces de pucerons,généralement inféodées à un végétal en particulier.Pareil pour les fourmis,mais là c'est Etoile qui nous en dirait plus Wink

__________________________________________________________________

La Nature ne s'arrête pas aux vitres d'un terrarium.
Revenir en haut Aller en bas
le russe
Nobles Fils d'Asgard et Hauts Conseillers du Chef


Nombre de messages: 3298
Masculin Age: 34
Localisation: nord (cambrai)
Emploi: aide-soignant
Loisirs/Humeur: terrariophilie - chasse
Date d'inscription: 31/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Lun 16 Jan - 1:02

Y'a un super reportage sur les fourmis qui est passé sur Arte y'a quelques jours ... génial ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
nephurus
Invité



MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Sam 15 Avr - 20:03

Pourquoi vous vous prenez la tête pour ce genre de bouffe alors que les grillons c'est infiniment plus simple.Et de plus tous les lézards et amphibiens les acceptent
Revenir en haut Aller en bas
Thorrshamri
Fondateur du Forum - INDISPONIBLE


Nombre de messages: 30910
Masculin Age: 42
Localisation: Caen (14),Northmannland
Emploi: Eleveur amateur de geckonidés rares
Loisirs/Humeur: Distributeur officiel du coup de marteau dans la gueule
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Sam 15 Avr - 20:19

nephurus a écrit:
Pourquoi vous vous prenez la tête pour ce genre de bouffe alors que les grillons c'est infiniment plus simple.Et de plus tous les lézards et amphibiens les acceptent
1.essaye de donner des grillons à de jeunes dendros,tu m'en diras des nouvelles Laughing
2.diversifier le type de proies distribuées est toujours une bonne chose ,cela permet en outre d'éviter la lassitude de nos pensionnaires à cause d'un régime alimentaire toujours identique.

__________________________________________________________________

La Nature ne s'arrête pas aux vitres d'un terrarium.
Revenir en haut Aller en bas
nephurus
Invité



MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Sam 15 Avr - 23:23

ah dans ce cas là ok,pardon de m'être un peu emporté sur le coup
Revenir en haut Aller en bas
Sim01
Gardien Vigilant de L'Ordre des Chevaliers-Dragons


Nombre de messages: 672
Masculin Age: 25
Localisation: Belley(01)
Date d'inscription: 24/10/2005

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Mer 26 Avr - 8:32

Salut,sa fait un moment que je ne suis pas passé sur ce forum,donc je n'ai meme pas repondu aux posts dans ma propre section(honte a moi)
Thorr a assez bien resumé,les grillons au stade 1 sa passe pour les dendros,mais deja c'est rapide et sa se cache,donc dans le terra ils peuvent continuer a grandire sans que les dendros les voient et apres ils deviennent trop gros pour etre bouffés,meme si dans la pluspart des cas ils sont mangés avant,les grillons c'est un peu galere d'elevage,j'en ai élevé souvent ta de la mortalité,il faut vraiment s'en occuper bien et bien le roder pour avoir suffisament pour nourir...Et comme l'a dit thorr,il faut diversifier,plus tu diversifie ,meilleure serat la santé de tes animaux ,c'est comme toi ,si tu bouffait tout le temps la meme chose,d'une tu tirerait la geule et tu ne serait peut etre pas en bonne santé Wink Maintenant que les beaux jours arrivent je vais essayer les pucerons je vous en dirait des nouvelles!
@+
Simon
Revenir en haut Aller en bas
yosara
Membre draconique Confirmé


Nombre de messages: 55
Féminin Age: 19
Date d'inscription: 07/05/2007

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Sam 12 Mai - 5:18

a c interressant !!! sara
Revenir en haut Aller en bas
gabygab11
Contributeur Régulier au Savoir Respecté


Nombre de messages: 237
Féminin Age: 19
Localisation: Québec.
Emploi: Étudiante, 2 eme Secondaire.
Loisirs/Humeur: Musiquee, ami(e)s & autres.
Date d'inscription: 06/03/2007

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Sam 12 Mai - 16:42

ouais cest vrai cest interessant!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.xx--gabiiee--xx.skyrock.com
le jardinier
Expert Brillant et Grandement Apprécié


Nombre de messages: 1036
Masculin Age: 31
Localisation: Turckheim / Alsace
Date d'inscription: 28/10/2006

MessageSujet: Re: L'elevage des Pucerons   Mar 15 Mai - 21:19

je propose de voous signaler les points de collectes de puceron dan sle région notament sur les rosiers et autres pla,tes des mes clients ceci afin de m'eviter l'emploi de puceron rapid !
Smile
ok, je sors
Revenir en haut Aller en bas
 

L'elevage des Pucerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pucerons sur blé !!
» FICHE D ELEVAGE BERNARD L HERMITE TERRESTRE
» [débutant] Elevage de pucerons
» L'elevage des Pucerons
» Elevage de pucerons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dragons d'Asgard ::  ::  :: -