Les Dragons d'Asgard


 
AccueilAccueil  AgendaAgenda  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Capacitaire cheers Pour avoir accès à l'intégralité des rubriques du forum, présentez-vous ! cheers
cheers Pensez à vous inscrire sur la carte des Dragons ! cheers

Partagez | 
 

 Devenir de la terrario française

Aller en bas 
AuteurMessage
Orak
Débutant(e) plein(e) de Promesses


Nombre de messages : 16
Masculin Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Devenir de la terrario française   Ven 25 Mar 2016, 21:27

Bonsoir à tous,

Ces jours-ci je me suis posé la question suivante: dois-je arrêter la terrariophilie

En effet je pratique la terrariophilie depuis 1998 et j'ai l'impression d'avoir fait(largement) le tour de la question. En effet je viens à l'heure actuelle de boucler mon dossier CDC pour pouvoir commercialiser en animalerie ou en centre d'élevage des reptiles.
J'ai l'impression que la terrariophilie française est pauvre et n'évolue pas. Alors que dans les années 2000, la terrariophilie était en pleine expansion. J'ai l'impression que la terrario française est morte.
Ces dernières années,j'ai fait de nombreuses animaleries et bourses dans ma région et le choix en terme d'espèces est de plus en plus pauvre. En dehors de 10 mêmes espèces(gutt,em,pogona,regius,bci...),on ne trouve quasiment plus rien.Dans toutes les coins de vente de ma région,on retrouve toujours les mêmes espèces. L'année dernière,j'ai fait une bourse aux reptiles,quasiment tous les éleveurs de cette bourse exposaient des étalages de regius phasés et rien d'autres. Comme beaucoup d'entre-vous ici,je remarque que dans les bourses,les phases sont omniprésentes et toute la demande se focalise dessus.
Et quand je questionne les éleveurs et les vendeurs en animalerie sur le pourquoi de ce manque de diversité en terme d'espèces,ils me répondent soit:
"les boas et les pythons ça se vend bien"
"La DDSV refuse de nous octroyer des extensions pour de nouvelles espèces"
C'est fini le temps,où on pouvait trouver dans les animaleries et les bourses de provinces des espèces qui sortent de l'ordinaire comme des lygodactylus williamsi,Morelia viridis,Dendrobates,Mantellas et autres.
Pour trouver ces espèces,il faut monter sur Paris et aller à la ferme trop ou dans les bourses Parisiennes
D'autre part,j'ai l'impression que j'ai assimilé toutes les bases de la terrariophilie voire même au delà. La semaine dernière,j'ai terminé la rédaction d'un article concernant la reproduction des reptiles et amphibiens en captivité. Les techniques en terrariophilie ont peu évolués.J'ai l'impression que l'ensemble de la zootechnie terrariophile a été théorisé et expérimenté durant les années 90-2000. Les seuls domaines inexplorés en terrariophilie sont l'élevage des crocodiliens et des amphisbènes. Les premiers sont soumis au CDC,les autres n'intéressent pas les terrariophiles  Je pourrais faire des fiches sur les invertébrés(autre branches de la terrariophilie) mais ces derniers ne m'intéressent guère.
Je pense arrêter pratiquement la terrariophilie. Bien sûr je passerais mon CDC pour pouvoir vendre des reptiles et faire de cela un métier. Mais je pense me restreindre à titre personnel à 1 ou 2 terrariums.
Par contre je pense m'orienter vers l'aquariophilie marine. En effet j'aimerais bien créer des aquariums récifaux dans lesquels j'éleverais des murènes en compagnie de multiples poissons multicolores. Je pense qu'à la différence de la terrario,le monde de l'aquario est très riche et des tonnes de techniques existe.

Voilà tout a été dit.
Je me demande si comme moi,cet appauvrissement de la terrario française,vous poussera un jour à arrêter ce hobby
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Sam 26 Mar 2016, 08:56

Tu as deux parties dans ton intervention :
- l'appauvrissement de la terrariophilie : oui, mais c'est ce qu'on disait déjà dans les années 1995-2000 Laughing A la foi ça s'est démocratisé, et à la fois moins diversifié...
- Sur le fait que l'ensemble des connaissances terrariophiles aient été expérimentées depuis longtemps : non, et bien loin de là. Beaucoup de choses ont été dégraissées, mais il faut être honnête, la plupart des gens ignorent 90% de ce qu'il y a à savoir sur leurs animaux. Les comportements sociaux, les aliments, les mode de vie, les adaptations....tout ça est à explorer. Connaître une espèce, c'est pas juste savoir la reproduire...
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
SCHMITT
¡ Hasta los serpientes, el zigouigoui y la revolución!
avatar

Nombre de messages : 2631
Masculin Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Dim 27 Mar 2016, 06:38

tu mélanges deux thèmes à part je trouve

En premier lieux, tes motivations perso.

En fait tout dépends de ta recherches...c'est perso ca, impossible de juger...

Apparemment, à titre perso si je t'ai bien lu tu recherches plus dans la terrario à développer des protocoles, des méthodes d'élevages, à découvrir de nouvelles chose (espèces, biologie particulière) et non à stabiliser et/ ou à maintenir des espèces déjà bien connu, dans le sens pérennes, sans surprise....

Je pense que celà met de côté dans cet aspect décris tout le plaisir de l'observation et/ou de la maintenance chez soit en recréant un biotope, même si déjà archi connu...connaître un biotope et un mode de vie par cœur ne veut pas dire que l'on arrive à le recréer facilement, même après 10 ans de terrario ou même après 20 ans.

Que ce soit maitriser ou non (élevage des espèces), il y aura toujours des amélioration perso à faire dans ses propres installations, même avec une "simple" Elaphe guttata...et une guttata, ma foi je trouve cela toujours aussi intéressant à observer, malgré tout.

Mais ce n'est je pense pas ton envie, du coup forcément il y aura un manque de challenge perso de plus en plus fort, intense....
Car en France, mais aussi partout dans le monde, peu à peu les restrictions législatives et environnementales prennent leur envol...et se renforce d'année en année.

Même en Europe, sur la terre "terrario" soit en Allemagne, cela vient peu à peu...il finiront aussi par être plus limiter que par le passé, trop eu d'abus...fallait bien que ca arrive un jour ou l'autre.

Donc tu ressens comme une sorte de lassitude et je te sens limite blasé...forcément, continuer ainsi sur cette voie me parais difficile et je comprends ton envie de passer à un domaine moins connue que sont les espèces marines qui elles ont encore beaucoup à progresser, surtout du point de vue techniques (appareils en particulier et méthode de gestion des bacs récifaux)

Pour ma part, je suis dans une autre optique, on à beu en savoir beaucoup, on peu toujours en apprendre plus et creuser ses propres installation pour les améliorer et devoir ne pas forcément complètement partir à l'aventure avec nos animaux  ne me pose pas de soucis, créer un beau et énorme bac de "simple" pogona avec partie extérieur l'été, intérieur l'hiver, en groupe de plusieurs sujet, c'est un aussi beau challenge que de démarrer une espèce inconnu avec les tracas habituelles...

et je fait de la terrario depuis 1992 maintenant...je ne m'en lasse toujours pas, espèce connu ou pas...j'aime encore faire des bac avec de la très connu cératophrys et j'y prend plaisir....


Maintenant, l'autre partie, commerciale et législatif...

si tu passes à la vente, tu devras te plier aux exigences du marché et à la loi, ainsi qu'à l'évolution des modes et plus importants, à la monté des lois de protections de par le monde qui depuis les années 90/2000 justement, ont fait fasse à des abuts...et se protège contre le pillage.

je parle même pas de la monté en puissance au niveau politique du courant "vert" et écolo, ca n'arrange pas les choses, fondé ou aps, peu importe, ca pèse aussi lourd dans les textes législatifs.

Le tout combiné, on obtient une moins grande liberté d'acquisition forcément, des choix restreint, certains pays plus "laxiste" ou moins regardant peuvent encore proposer des espèces "originales" et rare mais en Europe, ca va devenir de plus en plus dur...L'Allemage aussi se met au pas, la Suisse est un peu plus libre mais plus autant qu'avant, les US sa reste toujours encore assez "libre" et vaste de choix, la chine c'est la plaque tournante de tout les abus, de tout les excès...Pour le moment du moins....Presque toutes les espèces légales ou non passe par ce Pays maintenant...J'ai déjà jeté un œil, on peu tout avoir, même des trucs complètement introuvable ailleurs.

Et la France, ca devient restrictif dans tout les sens !! maintenance et acquisition...

solution ? les pro ont développer la seule chose non limité rapportant de l'argent et autorisé, les phases d'espèce connu...ca rapporte bien, ca coute pas si chère que cela à développer et le marché absorbe encore bien toutes phases d'espèces connu.

et tu fera comme eux inévitablement, je l'ai aussi fait dans une animalerie un temps, j'ai tenu quelques mois à peine et je suis vite partis, ca ma vite soûler...Et ca commençais à me faire perdre ma passion perso:P Exclamation

Pour les bourses en France, vu que j'ai pas mal monté et participé à des bourses, la papasserie, les contacts à prendre, les autorissations àa voir, les exposants à contrôler, les différents services prêt à te tomber dessus au moindre faux pas, franchement je ne suis guère étonné du résultat de nos bourses françaises...lamentable et limite fade, sans saveur, insipide.

tu as celle ou j'ai participé quand il à fallut la mettre dans le Haut-Rhin (elle était plus petite avant dans le Bas-Rhin), devenu à présent rapidement l'une des plus grande de France, dégroupant plusieurs pays, pas mal de variété pour la France, sur colmar, Mais je te dit pas comme il faut ramer pour faire venir du monde exposant autre chose que du régius phasé...les préparations de la salle, les réunions interminables...les contrôles d'exposant qui tentent de frauder avec des espèces interdites en France, ceux qui râlent de ne rien pouvoir vendre chez nous (les Allemands surtout...)

C'est usant...au point que après deux ans, j'ai laissé tomber, j'en est eu marre.

bref; le système est voulut ainsi...depuis les années 90, bien des choses ont changés, par deux facteurs, législatif ET sociale, c'est à dire les modes (phase surtout en France)

donc ceux adeptes en terrario d'espèces nouvelle, c'est cuit par le biais habituelle (bourse française) reste les importations via les us, le marché tchèque, et les appro en souterrain...mais qui dans ce cas précis participe directement au pillage de la faune sauvage.

Je finirais juste sur ce point là, le milieux marin c'est apparemment bien pire...je te fais grâce de l'état catastrophique des récifs détruit pour approvisionné les bacs d'eau de mer, la terrario à coté c'est rien du tout...

Parce que le N.C en aqua, c'est du quasi néant, quelques bouture de coraux, du poisson clow (némo) maitrisé en repro à présent,  et trois crevettes standard plus de la roche vivante créer maintenant par certains artificiellement et on à fait le tour, le reste, c'est tout de la capture acclimaté dans de grands centres marins et expédié dans le monde entier, des pelleteuse qui à marée basse arrache les bloc de coraux ou de coralines (future roche vivante) avant de les expédier aux amateurs de bacs récifales...bref, si on creuse un peu la question, je trouve cela bien pire que la terrario qui offre malgré tout pas mal de sujet N.C.

quand j'ai voulut dans mon animalerie en tant que responsable trouver de nouveaux appro en 100% N.C, j'ai vite fait le tour...c'était soit zéro prélèvement, et choix limité, prix élevé, soit large choix, super prix, et pleins de clients...

Au final, j'ai prix l'option zéro prélèvement, j'ai voulut jouer sur la morale, l'aspect protection et cie...Et tu sais quoi ? les gens en aqua s'en foutent de la morale !!
J'ai perdu des clients, je me suis fait taper sur les doigts par le grand boss...comme quoi...le commerce d'abord...
donc moi j'ai aussi fait mon choix....et adios by by les animaleries...

Pour conclure, il faut faire selon tes envies...et n'avoir aucun regret ! prendre plaisir dans ce que l'on fait et le faire bien, rester en pahse avec soit même quel que soit ses choix....voilà je pense le plus important à retenir !! cheers  Wink  Exclamation  Razz

Steve
Revenir en haut Aller en bas
HogTara
Brillant retraité écartelé entre Boas et Pogonas ! (Administrateur)
avatar

Nombre de messages : 11584
Masculin Age : 58
Localisation : côte d'or (entre la moutarde et le vin)
Emploi : retraité
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mar 29 Mar 2016, 11:18

hello,

pour moi l'avenir de la terrario française ou pas me parait bien bouché.

En ce qui concerne le regius et autre pantherophis, c'est foutu, difficile de trouver du naturel (wc ou f1) et quand on réussi à former plusieurs  couples non consanguin, quasi impossible de vendre la repro qui n'intéresse personne.

donc je le dis, c'est foutu, vivent les combos consanguins au possible, la façon dont on y arrive ne dérange pas grand monde.

J'avais de belles idées utopistes, sur la "terrario intelligente et propre" avec échange de reproducteur entre éleveurs, avec traçabilité, à priori les tentatives de monter ce genre de projet ont échoué.

Je poursuis avec mes belles espérances de départ,

faire en sorte d'avoir du NC pour éviter le ranching, farming et autres imports déguisés, avec l'exemple du regius on voit bien que çà ne marche pas.

Valoriser les prélèvements avec des plans de repro qui donneront du NC pour les espèces rares en terrario, çà marche mais,

en prenant l'exemple des sauriens, avec la rareté du WC et du F1 et le nombre limité des souches, on se retrouve avec du Nc dont le patrimoine génétique de départ s'appauvrit au fur et à mesure que l'espèce se démocratise , faute au croisement de sa repro F1, puis F2 etc.

J'ai débuté récemment dans la terrario, moins de 10 ans, et je suis déçu, je ne suis pas contre les sélections, qu'on le veuille ou non, même inconsciemment, on sélectionne nos bestioles, mais déçu de la façon de les obtenir, la facilité et la rapidité ont remplacé la recherche patiente d'individus de lignée différentes avec les mêmes caractéristiques .

Et même sans recherche de sélection, un exemple récent, une de mes connaissances qui se lance dans la repro de Physi, il achète donc 1 mâle et quatre femelles, évidemment quatre mâles c'est trop quand il faut nourrir, soigner, loger tout ce monde .

c'est un constat d'échec d'après moi, le profit, le profit même chez les éleveurs particuliers, la faute aussi aux acheteurs qui ne sont pas informés ou qui s'en foutent.

Rares sont les forum (fora) qui informent sur ces dérives et même sur ceux-là, parfois les membres font mine d'adhérer aux convictions et aux préoccupations qui sont les nôtres mais qui se comportent bien différemment dans la réalité

______________________________________________________________________


les cross, les intergrades et les hybrides c'est pas bien, faut garder nos souches propres,  
nom d'un schtroumpf !!!!!!!!!!!!!!!!!!,
sinon je le dis au grand schtroumpf  

Revenir en haut Aller en bas
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mar 29 Mar 2016, 13:42

De mon point de vue, qui se limite aux chéloniens, la terrario française est en train de mourir :

Sur le point de la recherche d'espèces un peu sympas il faut partir hors de nos frontières en Allemagne ou en Italie pour trouver des espèces sympas. Je pense que le durcissement de la législation n'y est pas étrangère car on est un des (pour ne pas dire le) pays où la législation est la plus contraignante sur l'acquisition et la vente d'animaux. On ne trouve plus que les mêmes espèces en général ou des individus sauvages ou issus de farming importés par les grossistes. Me concernant quand j'aurai des repros sur des espèces réglementées je ne vous cache pas que je ne les vendrai exclusivement qu'à l'étranger.

Concernant la richesse du savoir et bien je trouve que l'on ne se cantonne qu'à quelques espèces où l'on trouve des infos plus ou moins redondantes avec beaucoup de mauvaises pratiques qui ne tiennent absolument pas compte des biotopes et des modes de vie originels mais plutôt de conseils "historiques" qui ne sont pas toujours d'actualité.

Tout cela fait que les personnes ayant des connaissances et maintenant des espèces réglementées se font très discrètes. Donc au final le savoir stagne et même se perd depuis 2/3 ans...
Je pense aussi qu'il y a une question de mentalité, le (terrario) français est fier et ne veut pas toujours partager ses connaissances, ça ne favorise pas les choses non plus. Sans parler de la guerre de celui qui aura raison, qui ne veut pas se remettre en question et qui préfère crever la bouche ouverte que d'admettre qu'il s'est planté.

Bilan, je ne me tourne plus vers nos chers pratiquants de la langue de Molière mais vers ceux de la langue de Shakespeare... Wink

Je le répète, je ne parle que sur les chéloniens, pour le reste je ne sais pas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 09:39

C'est assez ironique, en fait, compte tenu du fait que la législation en chéloniens ,'a quasiment pas cessé de s'assouplir ces vingt dernières années.... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 09:45

Ha bon ? On a pas vu la même chose... Explique moi en quoi elle s'est assouplie alors. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Rouge Sanglier
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 182
Masculin Age : 21
Localisation : 69
Date d'inscription : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 10:02

Avant de poster un message plus conséquent quand j'aurai le temps, je pense que le pays le plus contraignant sur la détention d'animaux est la Norvège Bebert Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 10:05

Rouge Sanglier a écrit:
Avant de poster un message plus conséquent quand j'aurai le temps, je pense que le pays le plus contraignant sur la détention d'animaux est la Norvège Bebert Wink
Tu m'intéresses ! Very Happy
Bon du coup faut pas s'expatrier en Norvège ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 11:55

Bébert81 a écrit:
Ha bon ? On a pas vu la même chose... Explique moi en quoi elle s'est assouplie alors. Razz

Ben réfléchis bien....la Convention de Berne a interdit la détention de pas mal de tortues...la France a finalement assoupli la chose avec la création du CDC - puis encore assoupli avec l'ADP en 2004....
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 14:14

Oué mais avant le CDC concrètement qui s'en souciait ? Wink

La création du CDC a assoupli la législation c'est un fait. Mais je parle surtout de la période entre la création et maintenant. Depuis quelques temps la législation se durcit c'est indéniable :
- Délivrance des CIC sur photo => Finis et certaines demandes tout à fait classiques sont en attente depuis quasiment 1 an et l'attribution des sources limitent de plus en plus la repro.
- Délivrance des grosses listes de CDC sans trop de soucis => Difficile à moins d'avoir un dossier vraiment vraiment béton.
- Fonctionnement simple de l'établissement => De plus en plus de contrôles et toutes les petites erreurs "de routine" sommes toutes normales pour un amateur au niveau de la gestion administratives sont de plus en plus sanctionnées.
- Le puçage de plus en plus petit avec le traumatisme engendré même si les puces sont plus petites.
- La cession d'animaux non pucés auparavant possible n'est plus tolérée.
- Pour la vente aussi de plus en plus contraignant et apparemment bientôt plus de tolérance sur la vente sans CDC vente.

Plus d'autres points qui doivent m'échapper. Smile
Et la DDCSPP m'a bien fait comprendre que ce n'était que le début.

Après pour nuancer le tableau on a accès à des espèces plus sympas qu'au tout tout début (selon de vieux briscards, je n'ai pas le recul nécessaire). Razz
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 16:12

Là, tu ne me parles pas vraiment d'un durcissement de la législation, mais d'une application plus réelle des textes de lois...

Citation :
- Délivrance des CIC sur photo => Finis et certaines demandes tout à fait classiques sont en attente depuis quasiment 1 an et l'attribution des sources limitent de plus en plus la repro.
Théoriquement interdit depuis le début des CIC - ça a même causé quelques renvois chez les personnes qui en avaient accordé scratch

Citation :
- Délivrance des grosses listes de CDC sans trop de soucis => Difficile à moins d'avoir un dossier vraiment vraiment béton.
Les premiers CDC "de régularisation" correspondent à des pochettes surprises, après, tout dépend des commissions. Un certain département d'une grande région semi-montagneuses vient d'attribuer un CDC tous chéloniens et tous crocodiliens à une personne très, très...disons dont ils doivent surestimer les compétences, pour ce que j'en ai vu.
Le "problème" étant - selon les propres termes d'un "vendeur de CDC" qu'il "y a de plus en plus de personnes compétentes et attentives dans les commissions". elébonn

Citation :
- Fonctionnement simple de l'établissement => De plus en plus de contrôles et toutes les petites erreurs "de routine" sommes toutes normales pour un amateur au niveau de la gestion administratives sont de plus en plus sanctionnées.
Les contrôles, au niveau national, ont baissé de 75% en 3 ans, par manque de moyens - c'est bien simple, ils ne fonctionnent quasi plus que sur dénonciation, alors qu'en 2013 il y avait encore du personnel pour les contrôles de routine et les surveillance internet, maintenant ça diminue....

Citation :
- Le puçage de plus en plus petit avec le traumatisme engendré même si les puces sont plus petites.
Trente ans qu'on gueule contre ça....un de mes clients en 2003 a même eu une amende pour absence de suivi sur des Hermann....nées trois jours auparavant !

Citation :
- La cession d'animaux non pucés auparavant possible n'est plus tolérée.
Pareil. Jamais été autorisé. Toléré souvent lors des contrôles parce que "tout le monde le faisait", mais pas toujours.

Citation :
- Pour la vente aussi de plus en plus contraignant et apparemment bientôt plus de tolérance sur la vente sans CDC vente.
Euh....ça on verra bien, si certains y pensent sûrement, ça n'est, à ma connaissance, pas dans les tuyaux, même si l'AFT avait poussé dans cette direction en 2004, je n'ai pas entendu dire qu'ils l'avaient fait pour la Loi d'Avenir Agricole...

Citation :
Après pour nuancer le tableau on a accès à des espèces plus sympas qu'au tout tout début (selon de vieux briscards, je n'ai pas le recul nécessaire).
ça, ça dépend de quelle époque on parle elébonn c'est sûr que en 90, il n'y avait guère que des Trachemys, et des "tortues de jardin" smdents
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 16:16

Oui c'est clairement une application plus stricte de la loi, mais bon ça fait mal !
Enfin perso je n'ai eu mon CDC que récemment donc je ne ressens pas le durcissement.

Pour ce qui est du puçage je préfère garder les animaux chez moi plus longtemps pour ne les pucer qu'après 10cm, surtout les aquatiques qui ont des membres plus frêles que les terrestres.

Sur le forum Tortues terrestres que tu dois connaître il y a eu un super débat sur le sujet où la conclusion sous-entendue était "pour vivre heureux vivons cachés". Razz
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 16:31

Beaucoup de gens ont eu cette conclusion...malheureusement, ils ne se rendent pas compte qu'ils sont la cause de ces durcissements : trop d'abus, trop de je m'en foutisme, etc...

Et quand on leur dit qu'à une époque, il n'y avait que deux types de tortues terrestres en France : celles acquises avant 1979 et les illégales, en général ils ne nous croient pas. Pourtant, à ma toute première formation législation, c'était le cas...
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Mer 30 Mar 2016, 16:37

Gwalchafed a écrit:
Beaucoup de gens ont eu cette conclusion...malheureusement, ils ne se rendent pas compte qu'ils sont la cause de ces durcissements : trop d'abus, trop de je m'en foutisme, etc...

Et quand on leur dit qu'à une époque, il n'y avait que deux types de tortues terrestres en France : celles acquises avant 1979 et les illégales, en général ils ne nous croient pas. Pourtant, à ma toute première formation législation, c'était le cas...

Ha je suis entièrement d'accord avec toi !
Et c'est pour ça que j'ai fait les démarches d'ailleurs. Après tout système est critiquable et le français est quand même bon pour ça quoi qu'on en dise. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Orak
Débutant(e) plein(e) de Promesses


Nombre de messages : 16
Masculin Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Sam 02 Avr 2016, 02:38

Gwalchafed a écrit:
Tu as deux parties dans ton intervention :
- l'appauvrissement de la terrariophilie : oui, mais c'est ce qu'on disait déjà dans les années 1995-2000 Laughing A la foi ça s'est démocratisé, et à la fois moins diversifié...
- Sur le fait que l'ensemble des connaissances terrariophiles aient été expérimentées depuis longtemps : non, et bien loin de là. Beaucoup de choses ont été dégraissées, mais il faut être honnête, la plupart des gens ignorent 90% de ce qu'il y a à savoir sur leurs animaux. Les comportements sociaux, les aliments, les mode de vie, les adaptations....tout ça est à explorer. Connaître une espèce, c'est pas juste savoir la reproduire...

Pas trop d'accord avec ça,
En ce qui concerne les espèces les plus courantes et les plus populaires en terrario(gutt,pogona,em...),il existe des centaines d'ouvrages en français,en anglais et en allemand qui traite de la biologie et de la maintenance de ces espèces.
Tous les domaines de la biologie et de la maintenance des gutts,pogonas et autres ont été explorés par les éleveurs chevronnés. Le seul intêrét qu'ont ces éleveurs pour ces espèces ce sont les phases. Ils espèrent grâce à des manips génétiques fixer de nouvelles mutations qui leur permettront de gagner de l'argent. En effet les phases fonctionnent sur la base d'un effet de mode. Quand elles sortent elles coûtent cher et quand la mode est passée,leur prix dégringole.
A titre d'exemple dans les années 90,un EM leucistique pouvait coûter 3000-4000 dollars. Aujourd'hui j'en voit en animalerie aux alentours de 60 euros.
Ce que j'ai constaté c'est que beaucoup de novices par fainéantise ne faisaient pas l'effort de se renseigner correctement,ils attendent qu'ont leur serve sur un plateau des mois de recherches d'infos.

SCHMITT a écrit:
Apparemment, à titre perso si je t'ai bien lu tu recherches plus dans la terrario à développer des protocoles, des méthodes d'élevages, à découvrir de nouvelles chose (espèces, biologie particulière) et non à stabiliser et/ ou à maintenir des espèces déjà bien connu, dans le sens pérennes, sans surprise....

Je pense que celà met de côté dans cet aspect décris tout le plaisir de l'observation et/ou de la maintenance chez soit en recréant un biotope, même si déjà archi connu...connaître un biotope et un mode de vie par cœur ne veut pas dire que l'on arrive à le recréer facilement, même après 10 ans de terrario ou même après 20 ans.

Que ce soit maitriser ou non (élevage des espèces), il y aura toujours des amélioration perso à faire dans ses propres installations, même avec une "simple" Elaphe guttata...et une guttata, ma foi je trouve cela toujours aussi intéressant à observer, malgré tout.

Mais ce n'est je pense pas ton envie, du coup forcément il y aura un manque de challenge perso de plus en plus fort, intense....
Car en France, mais aussi partout dans le monde, peu à peu les restrictions législatives et environnementales prennent leur envol...et se renforce d'année en année.

Même en Europe, sur la terre "terrario" soit en Allemagne, cela vient peu à peu...il finiront aussi par être plus limiter que par le passé, trop eu d'abus...fallait bien que ca arrive un jour ou l'autre.

Donc tu ressens comme une sorte de lassitude et je te sens limite blasé...forcément, continuer ainsi sur cette voie me parais difficile et je comprends ton envie de passer à un domaine moins connue que sont les espèces marines qui elles ont encore beaucoup à progresser, surtout du point de vue techniques (appareils en particulier et méthode de gestion des bacs récifaux)

Pour ma part, je suis dans une autre optique, on à beu en savoir beaucoup, on peu toujours en apprendre plus et creuser ses propres installation pour les améliorer et devoir ne pas forcément complètement partir à l'aventure avec nos animaux  ne me pose pas de soucis, créer un beau et énorme bac de "simple" pogona avec partie extérieur l'été, intérieur l'hiver, en groupe de plusieurs sujet, c'est un aussi beau challenge que de démarrer une espèce inconnu avec les tracas habituelles...

et je fait de la terrario depuis 1992 maintenant...je ne m'en lasse toujours pas, espèce connu ou pas...j'aime encore faire des bac avec de la très connu cératophrys et j'y prend plaisir....

Entre les années 1990 et les années 2010,ce que je remarque c'est que la terrario n'évolue pas. Le matériel a certes évolué et on a un équipement de plus en plus sophistiqué qui permet la maintenance d'espèces de plus en plus délicates.
Mais j'ai l'impression que les mentalités ne changent pas et n'ont pas évolué.
Beaucoup de gens achétent impulsivement et ne réflechissent pas aux difficultés et responsabilités qu'impliquent l'élevage d'un animal sauvage sur le long terme. Par exemple beaucoup d'espèces de serpents peuvent vivre plus de 20 ans.
Et je l'ai vu à plusieurs reprises sur dans les bourses,les animaleries.
Les gens achétent le serpent et le matériel dans la foulée(terrarium,gamelle,plaque chauffante,substrat,cachette). Ils l'installent et puis ils se retrouvent confrontés à des problèmes qu'ils n'arrivent pas à résoudre car ils ne se sont pas préparés à cela.
Par exemple le serpent a des problème de mues à cause d'un taux hygro inadapté,le serpent ne se nourrit pas car soit le terrarium n'est pas correctement chauffé.
Ou pire encore,on peut voir sur des forums,qui voit un joli lézard vert à l'animalerie. Le lézard en question c'est un iguane. Le problème c'est qu'un iguane bébé fait 20 cm,un iguane adulte fait 1m50. Il se retouve confronté à un animal nécessitant des installations coûteuses et potentiellement dangereux. Ces gens sont dépassés par les évenements et finissent par se débarasser de l'animal ou le laisse dépérir
Ils en viennent à poser des tas de questions ineptes sur les forums. Certes les forumeurs aident ces personnes en pensant aux animaux.
Mais le problème c'est que toutes ces situations conduisent à la constitution d'une terrariophilie faites d'irresponsables et de gens qui n'ont aucune passion.
D'un autre côté on a une terrariophilie élitiste qui se spécialise dans les espèces de reptiles rares et ou dangereuses qui fonctionne en circuit fermé. Ils partagent des informations qu'entre personne de la même condition qu'eux,sont arrogants et imbus d'eux mêmes et ont leur propre réseaux qui leur permettent de vendre leur bête.
Après la législation ne fait qu'empirer tout simplement parce que la terrariophilie est gangrénée par l'individualisme,les gens regardent chacun midi à leur porte. Et les interventions télévisuelles des gros éleveurs et des grosses animaleries de reptiles françaises ne sont juste faite que dans un but publicitaire. Ils ne donnent pas l'impression qu'ils sont les porte-voix des terrariophiles français.
Après je souhaite m'orienter vers l'aquario c'est tout simplement parce qu'à mes yeux c'est un milieu un peu plus sérieux que la terrario. Je tiens à préciser que l'aquario n'a rien à voir avec les gens qui mettent des poissons rouges dans des bocaux. L'installation d'un aquarium et la reconstitution d'un micro écosystéme demande du temps et de la rigueur.
Pour que l'eau d'un aquarium soit cyclé sur le plan chimique cela prend plusieurs semaines voire mois. De plus le matériel pour de l'aquariophilie marine,les poissons,coraux,invertébrés représentent un investissement en terme de prix considérable.
Le prix d'un aquarium marin équipé(plusieurs centaines voire milliers d'euros) décourage les achats impulsifs ou irréfléchis.
De plus l'aquariophilie permet d'expérimenter la cohabitation de plusieurs espèces différentes au sein d'un même bac. Là ou en terrario,cette pratique n'est pas possible pour la plupart des espèces et on ne peut loger qu'une espèce par terrarium.

SCHMITT a écrit:
Le tout combiné, on obtient une moins grande liberté d'acquisition forcément, des choix restreint, certains pays plus "laxiste" ou moins regardant peuvent encore proposer des espèces "originales" et rare mais en Europe, ca va devenir de plus en plus dur...L'Allemage aussi se met au pas, la Suisse est un peu plus libre mais plus autant qu'avant, les US sa reste toujours encore assez "libre" et vaste de choix, la chine c'est la plaque tournante de tout les abus, de tout les excès...Pour le moment du moins....Presque toutes les espèces légales ou non passe par ce Pays maintenant...J'ai déjà jeté un œil, on peu tout avoir, même des trucs complètement introuvable ailleurs.

Et la France, ca devient restrictif dans tout les sens !! maintenance et acquisition...

solution ? les pro ont développer la seule chose non limité rapportant de l'argent et autorisé, les phases d'espèce connu...ca rapporte bien, ca coute pas si chère que cela à développer et le marché absorbe encore bien toutes phases d'espèces connu.

et tu fera comme eux inévitablement, je l'ai aussi fait dans une animalerie un temps, j'ai tenu quelques mois à peine et je suis vite partis, ca ma vite soûler...Et ca commençais à me faire perdre ma passion perso:P Exclamation

Pour les bourses en France, vu que j'ai pas mal monté et participé à des bourses, la papasserie, les contacts à prendre, les autorissations àa voir, les exposants à contrôler, les différents services prêt à te tomber dessus au moindre faux pas, franchement je ne suis guère étonné du résultat de nos bourses françaises...lamentable et limite fade, sans saveur, insipide.

tu as celle ou j'ai participé quand il à fallut la mettre dans le Haut-Rhin (elle était plus petite avant dans le Bas-Rhin), devenu à présent rapidement l'une des plus grande de France, dégroupant plusieurs pays, pas mal de variété pour la France, sur colmar, Mais je te dit pas comme il faut ramer pour faire venir du monde exposant autre chose que du régius phasé...les préparations de la salle, les réunions interminables...les contrôles d'exposant qui tentent de frauder avec des espèces interdites en France, ceux qui râlent de ne rien pouvoir vendre chez nous (les Allemands surtout...)

C'est usant...au point que après deux ans, j'ai laissé tomber, j'en est eu marre.

bref; le système est voulut ainsi...depuis les années 90, bien des choses ont changés, par deux facteurs, législatif ET sociale, c'est à dire les modes (phase surtout en France)

La législation se durcit en raison deux facteurs:
-beaucoup de terrariophiles font n'importe quoi avec leurs animaux: mauvais traitements,acquisitions d'espèces dangereuses dans des conditions irresponsables,lâcher dans la nature...
Sur pleins de forums de reptiles on peut voir des gamins de 13 ans avec des gros constricteurs et des serpents venimeux. D'autre part beaucoup de gens s'arrangent pour contourner la législation. Les médias,les associations et les politiques par la suite instrumentalisent ces abus pour salir la terrariophilie dans son ensemble.
Le but c'est l'électoralisme pour les politiques et l'audimat et le profit pour les médias.
-La France comme les autres pays occidentaux sont des pays chrétiens de traditions bibliques,les reptiles et notamment les serpents jouissent d'une mauvaise réputation. Les reptiles ont toujours été perçus comme des créatures malfaisantes et maléfiques.
Seules les tortues jouissent d'une bonne réputation(Caroline dans boule et bill, Franklin...)

SCHMITT a écrit:
Parce que le N.C en aqua, c'est du quasi néant, quelques bouture de coraux, du poisson clow (némo) maitrisé en repro à présent,  et trois crevettes standard plus de la roche vivante créer maintenant par certains artificiellement et on à fait le tour, le reste, c'est tout de la capture acclimaté dans de grands centres marins et expédié dans le monde entier, des pelleteuse qui à marée basse arrache les bloc de coraux ou de coralines (future roche vivante) avant de les expédier aux amateurs de bacs récifales...bref, si on creuse un peu la question, je trouve cela bien pire que la terrario qui offre malgré tout pas mal de sujet N.C.

quand j'ai voulut dans mon animalerie en tant que responsable trouver de nouveaux appro en 100% N.C, j'ai vite fait le tour...c'était soit zéro prélèvement, et choix limité, prix élevé, soit large choix, super prix, et pleins de clients...

Au final, j'ai prix l'option zéro prélèvement, j'ai voulut jouer sur la morale, l'aspect protection et cie...Et tu sais quoi ? les gens en aqua s'en foutent de la morale !!
J'ai perdu des clients, je me suis fait taper sur les doigts par le grand boss...comme quoi...le commerce d'abord...
donc moi j'ai aussi fait mon choix....et adios by by les animaleries...

Les aquariophiles sont conscient du problème que pose les prélèvements dans la nature sur la faune sauvage. Mais ils ont du mal à faire autrement car comme tu l'as dit très peu d'espèces de poissons et d'invertébrés sont capables de se reproduire dans les aquariums des particuliers. J'ai lu un article concernant les Bernard l’Hermite terrestre(Coenobita sp.). La reproduction de cette espèce n' a été véritablement réussi qu'In-Situ.Et encore il y a des pertes massives.
Je pense que l'aqua marine suivra le chemin de l'eau douce. Il y aura des fermes d'élevages in-situ où seront reproduit sur place dans les pays asiatiques comme Singapour,les poissons destinés à l'exportation.

HogTara a écrit:
faire en sorte d'avoir du NC pour éviter le ranching, farming et autres imports déguisés, avec l'exemple du regius on voit bien que çà ne marche pas.

Moi j'ai une démarche différente,je préfére m'orienter ainsi qu'orienter vers des espèces peu courantes et tout aussi facile voire plus facile de maintien. Pour ma part j'ai débuté la terrario avec des thamnophis et c'est un serpent qui malgré son régime alimentaire piscivore était beaucoup plus intéressant à observer qu'une gutt. En effet j'adorais l'observer chasser et nager.
Je trouve la gutt inintéressante car trop docile à mes yeux.
Après le regius est un serpent quand même très timide et qui traîne une réputation de mauvais mangeur(surtout les spécimens farming et d'import). Certains pythonidés comme les Antaresias et certains Morelias comme le variegata et le bredli présent dans mon dossier CDC apparaissent comme moins problématique à entretenir que le regius.

Bébert81 a écrit:
De mon point de vue, qui se limite aux chéloniens, la terrario française est en train de mourir :

En Chéloniens,j'ai remarqué que les animaleries de ma région vendait principalement des Pelomedusas qu'ils vendent par centaines à prix bradés. De temps en temps je voit de la tortue de terre comme de la Hermann mais là encore à cause de la législation il leur est difficile d'en vendre car les acquéreurs doivent être détenteur d'une AEA(autorisation d'élevage d'agrément) qui est une sorte de CDC light.
Les animaleries vendent donc de la Horsfieldi,tortue d'Asie centrale qui d'après les informations dans mon dossier CDC s'acclimate mal à la captivité.
Revenir en haut Aller en bas
Rouge Sanglier
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 182
Masculin Age : 21
Localisation : 69
Date d'inscription : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Sam 02 Avr 2016, 12:55

Bonjour orak,

Premier point qui me fait un peu frémir, tu sembles en train de perdre et tu veux tout de même passer ton cdc pour vivre de la vente de reptiles si j'ai bien compris. C'est étrange non ?
Par rapport à la perte d'espèces originales, celles que tu cites ne sont quand meme pas les moins courantes. Ce matin j'étais à papillyon et il y avait du williamsi, et du viridis..
Mais pour l’omniprésence de certaines espèces nous sommes d'accord.
Ce qui me gène en plus de ce manque de diversité, c'est que nous somme souvent obligé de jeter un œil du coté des WC pour des espèces peu fréquente pourtant facile d’élevage (Gerrhosaurus sp par exemple).
Cependant, sur le coté "j'ai fait le tour", je suis étonné de voir une personne expérimenté dire cela. Il y a plus d'espèce que tu ne pourras jamais en connaitre ! Et pour la repro de nombreux amphibiens (je connais moins les reptiles), il reste encore beaucoup à apprendre. Le biotope de nombreux reptile, même courant, est assez vague. A toi de tenter des choses si tu ne veux pas t’arrêter à la maintenance classique comme maintenir certaines bêtes en extérieur (Intellagama l par exemple dans le sud).
Il n'y a pas que cet aspect la qui nous fait apprendre des choses et évoluer la terrario, ou plutôt "sa" terrario. Avoir un grand terrarium planté et observer les comportements de ses animaux peut t'en apprendre tout les jours. C'est un peu comme l'histoire de ce jardinier qui en a plus vu dans sa vie que son maître qui parcourait le monde.. Simplement parce qu'il observait les choses et leur évolution.
L'aquario marine possède des enjeux complexes c'est vrai. Il y a de nombreuses technique, de nombreuse manière de faire, de nombreux paramètre. Le moindre bac recifal sera très complexe et couteux (tu peux oublier ta plusieurs centaines d'euro sauf en FO). L'aquario marine est mauvaise pour l'environnement c'est un fait, et on ne pourra pas à mon sens atteindre une accessibilité aussi forte qu'en eau douce. Les paramètre océanique nous dépasse, et à part pêcher du microplanton, très difficile d’élever les petits. Et les courants, et le magnétisme terrestre, et le déplacement, tout cela influe sur la repro..  Chaud donc. Et notre passion doit elle être plus forte que le respect de la nature ? évidemment que non, d'autant plus qu'elle est issu de celle ci. Les espèces en danger, non reproductibles en captivité, quelle qu'elle soit, ne devrait pas être accessible à un public lambda.
Je peux t'assurer qu'il nous reste des défis, j'en ai plein la tête et la larme à l’œil en pensant aux échecs.

C'était mon petit avis pig Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gwalchafed
Vulgarisateur touche-à-tout taxonomico-dépendant et Gardien d'éthique (et tac !)
avatar

Nombre de messages : 2026
Masculin Age : 40
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Dim 03 Avr 2016, 20:15

Salut Orak, personnellement, je pense que tu commets deux erreurs. La première étant de croire que parce qu'il y a des milliers de livres sur une espèce et qu'elle est reproduite, c'est qu'il n'y a plus rien à en apprendre. Déjà, la plupart des livres consistent en les mêmes informations encore et encore, souvent ils se copient entre eux et la plupart sont contents de sortir un livre qui redit ce qu'ils ont appris de "leur longue expérience" et qui n'est rien de moins que toujours les mêmes choses, très basiques.
Pratiquement pas de biologie dedans, en fait.
Pour les connaissances, je pourrais notamment te citer un ami à moi qui fait de la gutt depuis plus de trente ans, et au bout de dix ans, quand il a connu une certaine lassitude, il a fini par....agrandir les terras...et aujourd'hui, il découvre encore des choses. Il faut dire que l'élevage dans un terra de trois mètres sur deux, les bêtes ont pas le même comportement.

Deuxième erreur : si tu penses que dans l'aquariophilie, et notamment le récifal, c'est plus sérieux....pauvre de toi. Ma femme est de la partie, une connaissance tient une boutique qui fait ça en majorité, hé ben la seule différence, c'est que tout le monde a plus de sous. mais des gogos qui cherchent des albinos, du prélèvement, des mecs qui sont à leur troisième achats d'habitants en deux ans parce qu'ils merdent et rachètent péniblement leur anémone et leurs amphiprions, leurs crevettes, etc....il y en a un gros tas.
Quant au commerce, aux gars qui contournent la loi, etc....c'est encore moins brillant...

Ah, et les fermes d'élevage, comme pour la terrario, sont plus que souvent du blanchiement de prélèvement...
Revenir en haut Aller en bas
http://lvev.blog4ever.com/blog/index-292256.html
Bébert81
Contributeur Régulier au Savoir Respecté
avatar

Nombre de messages : 154
Masculin Age : 27
Localisation : Tarn (81)
Emploi : Ingénieur supply chain
Loisirs/Humeur : Chéloniophilie, sport, plantes, nature
Date d'inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Lun 04 Avr 2016, 09:09

Orak a écrit:
En Chéloniens,j'ai remarqué que les animaleries de ma région vendait principalement des Pelomedusas qu'ils vendent par centaines à prix bradés.
Effectivement on retrouve beaucoup de Pelomedusa subrufa, Pelusios castaneus, Mauremys sinensis, Sternotherus carinatus, Kinosternon bauri,... A des prix que je trouve trop bas, du WC pour la majorité en plus...

Orak a écrit:
De temps en temps je voit de la tortue de terre comme de la Hermann mais là encore à cause de la législation il leur est difficile d'en vendre car les acquéreurs doivent être détenteur d'une AEA(autorisation d'élevage d'agrément) qui est une sorte de CDC light.
La très grande majorité d'hermannii ssp vendues ne sont pas vendues à des personnes ayant l'AEA très honnêtement... Ils ne communiquent pas du tout sur ça lors de la vente ou très peu. Par contre ils vendent des horsfieldii car moins chères... Wink

Orak a écrit:
Les animaleries vendent donc de la Horsfieldi,tortue d'Asie centrale qui d'après les informations dans mon dossier CDC s'acclimate mal à la captivité.
C'est faux. Renseigne toi sur la véracité de tes informations dans ton dossier, sur les chéloniens je peux t'aider mais le reste je passe mon tour.
Concrètement elles sont très robustes et ne craignent pas le froid, juste l'humidité. Donc dans le sud de la France il n'y a aucun soucis à les maintenir à l'année dehors avec un enclos adéquat, juste pour les zones plus humides prévoir une hibernation en intérieur. Smile
J'en ai 3 que je les maintiens sans soucis depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
najo
C'est mi qui fais les plus bÔ Ptychozoon kuhli.
avatar

Nombre de messages : 1137
Féminin Age : 42
Localisation : Dunkerque (Nord)
Loisirs/Humeur : les chevaux, la terra, et le sourire SVP
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   Jeu 07 Avr 2016, 13:55

J'ai suivi ce topic avec beaucoup d'attention.

Je suis jeune dans le monde de la terrario mais moins dans l'autre monde.. comme finalement partout, on retrouve au coeur de tout l'appât du gain, le choc entre les passionnés et le commerce. Loin de là , l'idée de blâmer les professionnels, certains sont exemplaires et apportent à leur clientèle de vrais bons conseils. Cependant, ce n'est pas le cas partout!!!

Quand on acquiert un animal, la première chose à faire bien sûr c'est de se renseigner.. mais, le Monsieur tout le monde qui pour la 1ère ou peut-être la deuxième fois rentre dans une animalerie, tombe sous le charme d'un beau reptile (quel qu'il soit), n'a pas conscience que la détention de certains de ces animaux peut être soumis à une réglementation, que les besoins d'un reptile sont un peu plus complexes qu'un cochon d'inde ou un chat. Par conséquent, à ce stade, sa seule source d'info, c'est le vendeur.
Dans ce cas, deux cas de figures complètement binaires: bons renseignements - mauvais renseignements.
Les mauvais renseignements peuvent avoir plusieurs impacts notamment celui de tout simplement relâcher dans la nature le protégé acquis quelques mois auparavant. Et on retrouve des tortues de Floride dans les canaux, marres etc.. (j'en ai vu dans le canal à 200 mètres de chez moi), des serpents chez les voisins (avec un bel article dans la presse pour bien faire peur à tout le monde)... et la liste peut être longue.
Pour ma part, le monde de la terrariophilie est vraiment un monde à part, déjà par sa "notoriété" souvent on me dit : tu as des reptiles, des serpents?? je ne viens plus chez toi. Si je disais que j'ai des lapins chez moi, mes interlocuteurs trouveraient ça déjà plus normal.

Je pense que l'image de départ de la terrariophilie pour le grand public n'est pas très flatteuse. A cela on rajoute, l'appât du gain : vendre à tout prix, quelque soit la législation (je pense aux tortues), avec des conseils plus ou moins valables.. sans compter qu'on propose à la vente des animaux issus de leur milieu naturel sans en informer l'acheteur (sauf potentiellement si il pose la question). Sans compter qu'à moins d'être déjà initié dans le milieu de la terrariophilie, on ne s'imagine pas que cet animal a été enlevé de son milieu naturel.

Je pense que cette image de la terrariophilie renforcée par des peurs ancestrales (serpents, araignées, insectes etc.. ) n'aide pas au niveau législatif .

Voilà, il y a beaucoup à dire... je souhaitais juste apporter un avis (tout petit avis)
Revenir en haut Aller en bas
http://ptychozoon.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devenir de la terrario française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devenir de la terrario française
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haute horlogerie "à la française" ?
» La gastronomie française classée au patrimoine de l'Unesco.
» [Architecture] Fédération Française de Surf de Joly & Loiret
» Une montre française: le premier garde-temps de Jean-Baptiste Viot
» Nouvelle marque française de montres automatiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dragons d'Asgard :: Les Dragons d'Asgard : présentation :: Ethique Terrariophile-
Sauter vers: