Les Dragons d'Asgard


 
AccueilAccueil  AgendaAgenda  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Capacitaire cheers Pour avoir accès à l'intégralité des rubriques du forum, présentez-vous ! cheers
cheers Pensez à vous inscrire sur la carte des Dragons ! cheers

Partagez | 
 

 voici notre petite famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
iddylan
Familier des Dragons et Détenteur du Secret des Dieux
avatar

Nombre de messages : 610
Féminin Age : 35
Localisation : 95190
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: voici notre petite famille   Jeu 16 Fév 2012, 23:22

Rappel du premier message :

je vous présente notre petite famille

voici tout d'abord les adultes
femelles

sarbacanne



spider




mâle

mango




le trio




et voici nos petits qui ne sont pas encore sexer
les parents sont sarbacanne et mango si vous pouvez me dire se que vous en pensez comme la phase par exemple se serais gentil Very Happy

plumieux qui est du 21/10/2011




2012 qui est du 31/12/2011




féve qui est du 01/01/2012




dradon qui est du 30/01/2012




espana qui est 30/01/2012




Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Thorrshamri
Fondateur du Forum - INDISPONIBLE
avatar

Nombre de messages : 30799
Masculin Age : 45
Localisation : Caen (14),Northmannland
Emploi : Eleveur amateur de geckonidés rares
Loisirs/Humeur : Distributeur officiel du coup de marteau dans la gueule
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: voici notre petite famille   Mar 06 Mar 2012, 14:00

Franchement, je ne veux pas être catastrophiste mais au rythme où va la popularité des geckos néo-calédoniens dans leur ensemble mais aussi les geckos australiens, pour lesquels l'interdiction d'export date d'encore plus longtemps avec un "pool" très, très limité en reproducteurs "de base", je suis pessimiste et je ne suis pas le seul. J'en ai parlé autour d'une table avec certains membres de la "crème" des éleveurs mondiaux, on va droit dans le mur en ce qui concerne l'avenir de ces espèces en captivité. j'ai des chiffres correspondant aux permis délivrés aux scientifiques entre 1993 et 2005 pour l'exportation de ciliatus, je n'ai pas le droit de les donner publiquement, mais si on enlève les éventuels morts pendant le transport, les spécimens déjà morts destinés aux musées, ceux qui n'ont pas su s'acclimater dans les labos de recherche, imaginez un village isolé de tout d'une centaine d'habitants il y a 20 ans et qui s'est agrandi de centaines de milliers de concitoyens, tous issus des villageois d'origine...Après, quand on a des soucis soit lors de pontes, d'éclosions, de morts inexpliquées, il est difficile quantitativement de faire la part des choses avec les problèmes liés à une mauvaise incubation. Rappelons que le "floppy tail syndrome" n'existe pas chez les populations sauvages, et si vous aviez v du WC ou du F1 de vos yeux, vous comprendriez tout de suite la différence: adultes de largement 24-25 cm, beaucoup moins placides que ceux que nous avons dans nos terras, plus agressifs, mais aussi plus "nature".

Pour moi selon mon humble avis, et je ne suis pas généticien, on va droit dans le mur. On a publié un article "Inbreeding Depression" dans Gekko, le journal du GGA. Il suffirait pourtant de peu: 1 à 2% de "sang neuf", c'est-à-dire sauvage, suffirait à régénérer les lignées. Or pour des questions de protection de la faune, ce n'est pas légal et pas possible. Il y a de temps en temps du trafic mais ceux qui s'amusent à ça risquent très gros et le jeu n'en vaut pas la chandelle par rapport à ce que ça pourrait rapporter, de toute façon c'est impensable de cautionner tout trafic et de contester des mesures visant à protéger la faune locale.

Les effets de la consanguinité, dans 80-90% des cas, ne sont pas visibles. Cela peut affecter le système nerveux, les organes internes, la biochimie du sang et une foule de choses encore qui mènent à des problèmes complexes de santé et à des "morts inexpliquées".

Je digresse un peu, mais les EM sont à ma connaissance les seuls geckos parmi 1600 ou 1700 espèces actuelles à risquer assez facilement les occlusions intestinales dues au sable. Pourquoi? Parce qu'il y a eu tellement de croisements à tort et à travers qu'ils en deviennent excessivement fragiles et que leur organisme se modifie, et pas en bien.

Soyons clairs, je ne veux faire de peine à personne, et surtout pas aux gens qui ont quelques ciliatus et qui ne savaient pas tout ça, et pour qui leurs bêtes sont une passion. Le fait que vous soyez qualifiés et avertis et que vous faites de votre mieux n'est pas en cause. C'est ce qui se passe à grande échelle, effets de mode en plus, qui crée bien des déceptions et finalement en décourage certains de la terrario, ce qui est bien dommage.

Mon conseil? Je ne suis pas infaillible, mais pour bien choisir une espèce sans tous ces risques, il faut:

-que l'importation d'un petit nombre de spécimens sauvages, tombant dans des mains qualifiées, soit toujours légale dans les pays d'origine et de destination.

-que l'espèce ne vienne pas d'un pays en guerre: essayez de trouver de l'Agamura persica, certains Teratoscincus ou simmplement des EM sauvages, c'est mission impossible avec les tristes évènements au Pakistan, en Iran et en Afghanistan.

-que dès le départ, les éleveurs aient pris la peine de ne pas croiser parents, frères et soeurs et disent la vérité sur ce su'ils vendent, ce qui n'est pas toujours le cas.

Rayez donc l'Australie, la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande et d'autres pays un peu "évolués". En travaillant sur des espèces Indonésiennes, Vietnamiennes, d'Arabie Saoudite ou de Namibie, à moins d'une guerre on met déjà beaucoup de problèmes de côté, sans pour autant s'amuser à abuser des individus sauvages.

Et rien qu'en geckonidés, ça laisse des centaines d'espèces "propres" qui ont le seul tort d'être peu connues, ou chères (les deux ne vont pas souvent ensemble), ou moins colorées mais pourtant tout aussi intéressantes à observer, à nourrir (le nourrisage de mes bêtes est un moment privilégié de "contact indirect" avec elles qui fait partie de mon plaisir, je l'avoue), et aussi à reproduire.

C'est pour cela que je fais la moue quand je vois toujours les mêmes espèces hautement sujettes aux phases et à la consanguinité comme les ciliatus, leachianus, auriculatus, geckos léopards et tokays (les américains sont en train de nous "inventer" plein de nouvelles phases de tokays Rolling Eyes ), et que les donneurs de ce genre de conseils ne prennent pas la peine de distinguer entre adulte et juvénile pour un premier lézard. Certes, je vous conseille d'éviter de commencer avec du Paroedura masobe ou de l'Uroplatus, mais sans vous ruiner et en prenant la peine de chercher des éleveurs au lieu d'acheter du sauvage, et des éleveurs il y en a, pour se faire plaisir avec des espèces "pas assez chères, mon fils" et pourtant solides, des phelsus type laticauda en passant par les turneri, les picta, pas mal d'Hemidactylus très faciles à maintenir et à reproduire (attention, le mabouia est considéré comme Guyanais donc CDC!), des pachys tigrinus, du Lygo williamsi, des bon gros angulifer, du gecko doré ou du vittatus, il y en a pour tous les goûts et pour moins de 100€ le couple sans tomber dans des espèces difficiles et peu résistantes.

______________________________________________________________________

La Nature ne s'arrête pas aux vitres d'un terrarium.
Revenir en haut Aller en bas
Garasu
Grand Penseur Reconnu
avatar

Nombre de messages : 374
Masculin Age : 31
Localisation : Sénas, Bouches du rhône
Emploi : Administrateur Réseau
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: voici notre petite famille   Mar 06 Mar 2012, 14:48

C'est bien dommage pour les éleveurs de cette espèce tout ça, la date d'édition de l'étude des Rhaco me paraissait moins lointaine mais il est vrai que même si l'on fait un croisement entre espèces d’Amérique et espèces Européennes aussi tardivement de nos jours, les individus choisis sont forcément passés par la consanguinité de leurs parents etc. C'est une vrai impasse si les autorités de la Nouvelle-Calédonie refuse strictement toute sortie du territoire. Thorr, toi qui a pu discuter avec plein de beau monde, il n'y a aucun nouveau projet d'étude prévu par les scientifiques d'ici les quelques années à venir ?

Non pas que je compte acheter de Rhaco mais je suis assez curieux quand une espèce me plais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Thorrshamri
Fondateur du Forum - INDISPONIBLE
avatar

Nombre de messages : 30799
Masculin Age : 45
Localisation : Caen (14),Northmannland
Emploi : Eleveur amateur de geckonidés rares
Loisirs/Humeur : Distributeur officiel du coup de marteau dans la gueule
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: voici notre petite famille   Mar 06 Mar 2012, 15:45

Tout export est totalement bloqué depuis 2006, même si on est le chercheur le plus en vue du moment, et ce n'est pas vraiment dans l'air du temps de faire machine arrière. De plus, la Nouvelle-Calédonie prend conscience de son patrimoine naturel et le protège, non sans arrière-pensée économique, via le développement de l'écotourisme par exemple.

Tu parles d'"espèces", je me permets de rectifier, à moins que tu n'évoques ces abrutis qui se sont amusés à hybrider auric et chahoua, il me semble que tu voulais dire "indidivus" ou "population". Wink

Pour qu'il y ait un nouveau projet d'étude, il faudrait:

-que les scientifiques concernés aient absolument besoin de spécimens prélevés, or on va leur dire de se tourner vers ceux présents dans les musées, enfermés dans leur bocal.
-un financement, on ne fait pas des recherches sans argent et il faut donc convaincre de l'utilité de ladite recherche.
-une piste de recherche, or ces espèces ont déjà été largement étudiées sous bien des aspects.
-que les autorités acceptent l'idée d'une dérogation si toutes les conditions sont réunies, et à mon avis autant uriner dans un Stradivarius.

Il y a eu des dérives y compris via des chercheurs bien connus qui ont fait commerce des spécimens dont ils n'avaient plus besoin et en ont tiré des bénéfices en spéculant pour certains, et c'est revenu aux oreilles des autorités de Nouméa. Inutile de dire que ça les refroidit encore plus...on ne cèdera pas pour le plaisir de la communauté terrariophile et pour l'avenir de l'espèce en captivité, c'est dommage mais ça passe loin après les directives politiques et économiques locales.

C'est d'autant plus préoccupant que l'activité minière et une espèce invasive et très destructrice de fourmis peuvent provoquer à terme la disparition de ces espèces en milieu naturel. Avec un groupe d'éleveurs européens, on avait proposé aux néo-calédoniens de leur faire parvenir gratuitement nos reproductions pour repeupler l'habitat originel des ciliatus. Il nous a été répondu que ce n'était pas envisageable...pour des raisons sanitaires, et que cela risquerait de ne pas donner grand-chose étant donné l'érosion constante des habitats naturels.

Autre situation en Australie, les australiens n'ont pas le droit de posséder la moindre gutt, le moindre regius ni même un tokay. Par contre, ils ont le droit selon les états d'élever en captivité tout ou partie de leur faune "nationale". A côté de cela, depuis plus de 30 ans, rien ne sort de chez eux, légalement du moins. Certains trafiquants à la petite semaine ramènent dans leurs poches quelques Nephrurus, et ce n'est pas une légende, cela m'a été raconté ave force détails par l'intéressé. D'autres passent par des territoires du Pacfiqieu ou de l'Océan Indien, de petites îles qui n'ont pas adhéré aux traités internationaux comme la CITES et jouent sur le fait que tel ou tel îlot, meme fort éloigné du continent principal, appartiennent plus ou moins à l'Australie. Il n'en demeure pas moins que je vois avec énormément d'inquiétude cette mode subite pour les geckonidés australiens, mais aussi les pythons, certains élapidés endémiques là où c'est autorisé d'en détenir, mis à part les espèces qui sont présentes en Nouvelle-Guinée voisine et qui restent importables, comme les Morelia viridis. Quand on voit le prix des Phyllurus, Saltuarius, certains Nephrurus, des Aspidites melanocephalus et j'en passe, on comprend pourquoi beaucoup pratiquent l'omerta plutôt que d'être objectifs et de vendre cher et maintenant des espèces qui risquent de poser dans les années à venir de plus en plus de problèmes liés à la consanguinité.

Au lieu de dépenser des sommes folles dans des animaux de e type tout en sachant qu'on paiera les pots cassés d'ici quelques générations, il me paraît plus intelligent de s'axer sur des espces qu'on voyait partout il y a 2,3,4 ans mais qui se raréfient sur le marché, faute de demande. Rien qu'en colubridés, en iguanidés, en geckonidés il y a énormément d'espèces boudées qu'on risque de ne plus voir du tout si un nombre suffisant de passionnés s'atèle à leur reproduction et valorise l'espèce autrement qu'en la déclinant par des phases à gogo, mais par un travail de pédagogie, de partage d'informations...hier on trouvait des Agamura persica WC dans bon nombre de magasins pour 30 ou 40 €, aujourd'hui à cause de cette désaffection un couple se négocie autour de 200-250 $ US. En 2015 ou 2020, trouvera-t-on encore autant qu'on veut des Gekko badeni (anciennement ulikovskii, geckos dorés), des Gehyra marginata, des Cyrtodactylus pulchellus vendus actuellement sous la barre des 50 euros pièce et qui sont peu achetés? Alors vous savez ce qui vous reste à faire avant qu'ul ne soit trop tard pour aller vers ces "petites" espèces qui n'ont pas le rayonnement, le prix et le prestige des leachianus ou des Strophurus... Wink

______________________________________________________________________

La Nature ne s'arrête pas aux vitres d'un terrarium.
Revenir en haut Aller en bas
Garasu
Grand Penseur Reconnu
avatar

Nombre de messages : 374
Masculin Age : 31
Localisation : Sénas, Bouches du rhône
Emploi : Administrateur Réseau
Date d'inscription : 18/06/2011

MessageSujet: Re: voici notre petite famille   Mar 06 Mar 2012, 16:01

La conversation a été riche en éléments et informations. Merci d'avoir pris le temps de répondre et de m'en apprendre autant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: voici notre petite famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
voici notre petite famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Présentation de notre petite famille
» voici notre petite famille
» Présentation de notre petite famille ...
» La petite famille
» collant pour auto petite famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dragons d'Asgard :: Les Dragons d'Asgard : Les espèces (Signalétique obligatoire pour les espèces soumises à CDC) :: Geckonidés et Eublépharidés :: Les espèces des genres Uroplatus et Rhacodactylus-
Sauter vers: